Home » Equipes Nationales » EN jeunes masculines » CAN U-21 au Maroc : Un nouveau fiasco pour le handball algérien

CAN U-21 au Maroc : Un nouveau fiasco pour le handball algérien

C’est hélas en toute logique que l’Algérie termine 5eme sur 7 à la CAN U-21 et n’ira pas au mondial pour la première fois depuis plusieurs longues années.
Logique, en raison de l’organisation, toujours la même, si ce n’est pire cette année, car au lendemain du Mondial 2017 à Alger, l’équipe U-21 est restée en hibernation, aucun signe de vie de la part de la FAHB pendant plusieurs mois, et fin juillet, on apprend que l’instance n’allait pas inscrire l’équipe à la CAN, sans en connaitre les raisons, il aura fallut la médiatisation sur facebook pour que la nouvelle tombe au ministère qui a pris les choses en mains pour faire entrer les U-21 en stage à Alger.

Il est inconcevable pour un pays de handball comme l’Algérie de ne pas avoir les moyens d’inscrire son équipe U-21, et par là priver une génération d’u tournoi aussi important que la CAN qui ouvre les portes au Mondial.

Dans un premier temps, Ahcene Ait Abdeslam devait en être le sélectionneur, sans savoir pourquoi, une autre personne viendra, Djallal Harrous, entraineur de Ngaous, qui connait bien les jeunes mais n’avait aucune expérience pour le haut niveau, ce choix ressemblait plus à une volonté de faire « taire » sur facebook un certain Salim Keddad, qui est un ouvertement opposé à la FAHB en dénonçant sa gestion, il est membre du Club du CRB N’Gaous, mais en vain, car ce Monsieur aux principes très forts continue à s’exprimer librement sur la gestion de la FAHB, cela parait curieux, mais la FAHB a programmé la Super Coupe d’Algérie à Maghnia, dans l’espoir qu’un membre du club local arrête de s’en prendre à la FAHB sur facbeook… voilà comment est géré le handball algérien…

Revenons à nos U-21, une liste de joueurs avait été publiée dés le lendemain de l’annonce de l’entrée en stage, mais on ne sait toujours pas qui en est l’auteur, ce n’est pas l’entraineur, venu après, et encore moins la DTN, qui n’existe pas, le coach a du travailler en peu de jours avec un groupe qu’il n’a pas choisi.

Après cela, il était difficile d’en demander beaucoup à nos joueurs, même si le niveau de la CAN était très faible, mis à part la Tunisie et l’Egypte, les Verts étaient en « préparation » durant les premiers matchs, avec une lourde défaite 46-25 devant la Tunisie, et victoire devant l’Angola, qui a été très moyenne, 20 à 18. Il y a eu un match nul avec le Maroc 22-22 et une défaite contre le Nigéria 25-22, pour finir avec une défaite contre l’Egypte 28-18 et un nul contre la Guinée 31-31.
L’Egypte remporte le sacre en battant la Tunisie 30-22.

Les résultats sont anecdotiques, la prestation aussi, même si les joueurs ont leur part de responsabilité en étant sur le terrain, ils n’étaient pas armés pour se battre.
Déjà délaissés par leur propre fédération, ils ont fait ce qu’ils pouvaient, l’important pour cette génération était de connaitre une compétition internationale, eux qui étaient encore en vacances en étant sans la moindre nouvelle d’une participation ou non à la CAN.

On peut aussi parler du travail fait en club, mis à part certains qui travaillent chez les jeunes, cela reste marginal et trop insuffisant, les ligues de wilayas et régionales sont aussi des grandes enigmes, avec des présidents en place pour certains depuis près de 20 ans, sans aucun résultat.
Quand au bureau fédéral, qui se réunit que rarement, et l’assemblée générale de la FAHB qui à part adopter les yeux fermés tous les bilans, ne semble avoir aucun impact et surtout aucun interet pour cette discipline qui continue à couler… la DTN…? Elle n’existe pas…

Sur cette CAN de faible niveau, les tristes anciennes méthodes pourtant décriées auraient put suffire, il y a toujours eu des stages à Alger et à l’étranger avec des rencontres amicales, qui assuraient au final le podium… cette année, non, et on n’en connait pas les raisons, tout comme on entent toujours la fameuse conférence De presse de l’après CAN au Gabon, avec une humiliante 6eme place…

Harrous était avec l’entraineur des gardiens Daoud Amirouche, qui est aussi avec les A (CAN au Gabon) et les U-19.
Les U-19, qui ont fait un stage avant les JAJ d’Alger, obligation oblige, à domicile, la FAHB était dans l’obligation de mettre l’équipe en place, pour finie avec une deuxième place derrière l’Egypte, pendant que les U-18 Filles perdaient au 1er tour face au Cameroun et Cap-Vert.

Les U-19 devraient s’en sortir à la CAN, vu qu’ils ont fait des stages et étaient en Slovénie pour des rencontres amicales.
– CAN 2018 au Gabon : 6eme place
– CAN 2018 U-21 : 5e sur 7
– CAN 2018 -19 : ?
– CAN 2018 Dames en décembre 2018 : Hibernation depuis décembre 2016.
Avec cette 5eme place, l’Algérie n’ira pas au mondial U-21 en 2019, après l’avoir organisé en 2017, et les A, ratent le mondial pour la deuxième fois de suite…-
Nous avons aussi des nouveaux records, celui de perdre face à la Guinée en Dames à la CAN 2016, perdre deux fois face au Gabon à la CAN 2018, perdre contre le Nigéria en U-21, et faire match nul contre la Guinée
A qui le tour…?

Djaffar M. DZhand.net

Check Also

U-21 : Algérie-Macédoine 20-24, Merci les Verts !

C’est au terme d’un match qui laissera beaucoup de regrets que les Verts sortent de …