Home » Non classé » Tahar Labane : « Le premier match face à la Serbie sera capital »

Nous nous sommes rapprochés du joueur, Tahar Labane, l’un des cadres de cette équipe, avant le départ des Verts pour le tournoi mondial.

Tahar Labane : « Le premier match face à la Serbie sera capital »

Nous nous sommes rapprochés du joueur, Tahar Labane, l’un des cadres de cette équipe, avant le départ des Verts pour le tournoi mondial.



Question : Comment c’est passée votre préparation ?

Réponse : « La préparation c’est bien passée, sauf qu’on a raté deux matchs contre l’Egypte en France, parce qu’ils n’ont pas fait le déplacement. Sinon notre souci c’était les joueurs blessés, il y avait Biloum, Chaabour, Beriah , Berkousse au début aussi, du coup l’équipe n’a pas été complète.

Après nous avons joué deux matchs face à la Tunisie, et a mon avis ça c’est bien passé. Nous avons perdu le premier et gagner le deuxième. On a été ensuite en Hongrie, ou nous avons joué des matchs de haut niveau contre la Slovaquie et la Hongrie. Malheureusement ce dernier stage a été fatal pour Biloum et Chaabour qui ont rechuté et qui ne seront pas avec nous. Maintenant, je dirai que nous avons bien terminé notre préparation, il nous reste le terrain pour confirmer tout cela ».

Question : Est-ce que vous pensez que le point noir de la préparation de l’EN est son stage en France ?

Réponse : « Personnellement je n’ai pas été présent lors du stage en France, c’est d’ailleurs le cas de tous les jours qui évoluent en France aussi. On a rejoint le groupe avant le départ pour la Tunisie. Maintenant je pense que ce n’est pas ça le problème, on a fait des matchs de haut niveau mais on a rarement été au grand complet. De toute façon, c’est les aléas du sport, j’espère seulement qu’on n’aura pas d’autres forfaits durant la compétition ».

Question : Quel est l’état d’esprit qui règne au sein du groupe ?

Réponse : « Il y a un bon état d’esprit dans ce groupe. C’est une équipe qui a vécu ensemble le dernier championnat d’Afrique en Egypte, c’est un collectif qui marche bien, il y a une bonne osmose, après la compétition fera la différence ».

Question : Que pensez-vous du groupe dans lequel se trouve l’Algérie ?

Réponse : « Le groupe est difficile, comme tous les autres groupes je dirai. Mais sincèrement, je préfère jouer dans ce groupe que d’être dans le groupe A (France, Allemagne, Espagne, Egypte, Tunisie,  Bahreïn). Maintenant je pense que le premier match face à la Serbie est capital ».

Question : Quels sont les objectifs assignés à notre équipe nationale ?

Réponse : « Je vous le dis sincèrement, c’est vrai que c’est un groupe très dure, maintenant d’après ce que nous avons reçu comme échos, si il y a bien une équipe apprendre c’est bien la Serbie, donc nous allons préparer ce match en conséquent. A nous de faire un match plein, et éviter de faire des fautes. A mon avis, le match face à la Serbie sera la clé de ce mondial ».

Question : Ça fait quoi de jouer un championnat du monde, malgré votre grande expérience ?

Réponse : « J’ai déjà joué le mondial de 1999  en Egypte, 2001 en France, 2003 au Portugal, et 2009 en Croatie. Maintenant jouer un championnat du monde, on se sent athlète déjà parce que c’est vraiment le haut niveau, même par rapport aux jeux olympiques. C’est vraiment le sommet du handball mondial, après le fait d’être arrivé là, c’est un grand plaisir et une sensation unique ».

Radio Algérie

Check Also

Mondial U- 19 : Les Verts se préparent à Alger

En toute logique, l’attention est portée vers les U-21 qui seront engagés dés le 18 …