Home » Non classé » Interview de Leila Hadi pour dzhand.net

Interview de Leila Hadi pour dzhand.net



Bonjour Leila, tu peux te présenter au Public Algérien?

Bonjour, Leila HADI née le 30 mars 1984 a Metz , de parents originaire de la wilaya de Chlef, j’ai grandi en France mais je vais souvent en Algérie en été pour rendre visite a la famille et surtout garder les traditions et la culture , même si en France elle est très présente,  en Algérie c’est plus authentique!

Comment se sont déroulés tes débuts dans le handball?

Mes débuts dans le handball se sont fait a l’école a l’age de 11ans, avant cela je jouais au football avec les garçons et quelques filles, a l’époque c’était mixte.
Donc un jour l’équipe de handball de mon quartier participait a un tournoi et il manquait une gardienne de but alors je me suis proposée et là j’ai pris un ballon dans le ventre alors j’ai dis « fini les buts je vais sur le terrain » et là des qualités se sont révélés, puis un entraineur m’a proposé de prendre une licence dans le club et là a commencé pour moi les entrainements, les matchs, puis j’ai été détectée pour jouer avec l’équipe régionale de Lorraine.
Ensuite, j’ai fais mon entrée en sport étude au lycée Robert Schuman a Metz!
Ce fut une chance pour moi car Metz est très réputée pour le hand et c’était la femme de l’entraineur actuel de l’équipe de France senior qui m’entrainait (Olivier Krumbholz)

Puis les sélections en équipe de France jeunes et espoirs ont débutées (championnat d’Europe qualification au mondial)
Après ces 4ans , a l’age de 17 ans j’ai rejoins l’effectif pro de Metz avec les grandes joueuses internationales (Leila Lejeune, Nodjalem Myaro, Isabelle Wendling…)

Aujourd’hui tu es en seconde division Espagnol, comment s’est passé ton transfert, et ton adaptation à ce nouveau club et cette nouvelle vie?

J’ai joué 4 ans en 1ere division a Metz dont 2 titres de championnes de France et 3 participations a la Ligue des Champions, j’ai évolué au poste de demi centre et arrière gauche.
j’ai joué 1 an à Angoulême, club de D1 et fais une autre saison a Metz, suite a des non accords contractuelles j’ai décidé de partir car trop de privilèges accordés aux étrangères sans raisons valables car j’avais finis parmi les meilleures buteurs du championnats et aucune évolution salarial venant du fait que j’avais été formé au club.

A partir de ce moment, a débuté une saison galère au club de Issy-les-Moulineaux, 1ere division où je n’avais pas de temps de jeu.
Je suis donc retournée au club d’Angoulême pour un contrat de deux ans que j’ai rompu a la mi saison de la deuxième année pour évoluer dans le championnat de D2 allemande a TV 1905 Mainzlar, club qui était dans la zone de relégation et qu’on a sauvé.

Mais voila le club ne m’a pas payé les 3 derniers mois de contrat j’ai du donc entamer une procédure judiciaire mais qui n’a toujours pas vue le jour, cela c’est produit pour les 5 étrangères de l’équipe il faut croire que c’était prémédité .

Ensuite j’ai pris un agent sportif qui c’est occupé de moi et m’a trouvé le club de Tenerife, qui a l’ambition de monter en D1 donc le challenge sportif m’a plu après 3 jours de tests le club m’a fait signer le contrat et je me suis retrouver sur cette charmante petite ile espagnole.
Du fait que je ne parlais pas un mot d’espagnole a été dur pour moi mais voila l’anglais, langue que beaucoup de filles parlent m’a permis de nouer des contacts avec les filles sans aucune difficulté et puis faut dire que je m’adapte très bien et suis très a l’aise en ce qui concerne les relations sociales !

Tes premiers contacts avec l’équipe national, et tes premiers pas avec les Vertes.

Mon premier contact avec l’EN été fait par l’intermédiaire de mon ex coéquipière en France, Mouna Chebbah, internationale tunisienne qui avait parlé de moi a Zaki Saliha, cette dernière m’a convoqué lors des Jeux Africains a Alger en 2007 .

Je suis arrivée dans un groupe qui se connaissait très bien, j’étais la seule émigrée, heureusement que je parle et comprend l’arabe!

Ton intégration avec les autres filles, est ce que tu a joué au même poste qu’avec ton club ou autre?

Eh bien avec l’EN je joue un peu comme joker, mon poste est évidement sur la base arrière mais je peux également apporter sur le poste de pivot , durant lequel j’ai pas mal joué durant cette CAN mais je brillais plus en tant qu’arrière car c’est le poste auquel je joue depuis 15 ans .

Ma lecture de jeu permet de faire jouer mes coéquipières mais comme je n’ai pas fait de préparation avec l’équipe car j’étais prise par mon club, j’ai eu du mal a trouver mes repères et les filles a s’adapter a mon jeu il a fallu une petite mise en route avant de pouvoir m’exprimer pleinement comme j’ai pu le faire sur les rencontres face au Congo, Cameroun et Côte d’Ivoire.
maintenant que je connais un peu plus les filles on va pouvoir travailler en ce sens afin de pouvoir accéder a une qualification mondiale et pourquoi pas a un titre Africain .
On a besoin de renforcer l’équipe car durant la CAN on avait pas de rotation du fais de l’inexpérience et la jeunesse des filles si on veut faire quelque chose a l’avenir il va falloir travailler dans ce sens et avoir de plus grand gabarit. Le niveau africain est très physique et aussi technique.

En CAN, objectif d’avant tournoi atteint et dépassé pour le staff, toi en tant que joueuse, ton avis?

Objectif atteint pour le staff car on partait outsider avec l’Egypte et personne ne nous attendait en demi-finale, et pour être franche les joueuses aussi! Pour ma satisfaction personnelle la coupe n’est pas pleine et il reste un gout amère car on était à 4 buts d’une qualification pour le mondiale…pourquoi se contenter d’une 4 eme place même si c’est bien… et je pense que c’est mieux ainsi, car nous ne sommes pas encre prête jouer un mondial, après j’ai 26 ans j’aimerais participer a un mondial dans ma vie sous les couleurs de l EN et aussi JO ! mais bon on a fait un beau parcours malgré des défaites très lourdes face a la Tunisie.

Lors de votre retour à Alger, est ce que vous attendiez à un accueil pareille? ton sentiment sur l’instant même?

Notre arrivée a Alger m’a agréablement surprise et rendu fière d’être Algérienne encore plus que je ne l’étais !!! le peuple algérien est un public formidable qui ne se prive pas de montrer sa joie pour n’importe quelle manifestations sportive qu’elle que soit le sport!!!! en ce moment même retentit a mes oreilles le fameux « 1 2 3 viva l’Algérie! »
Les médias ont fait un travail super, cela vient aussi du fait qu’on se soit rendu en Egypte je pense que ça a beaucoup porté!

Connaissais tu un peu le handball Algérien avant cela, aussi bien l’EN que les clubs?

Je ne connaissais pas grand chose sur le handball algérien, j’ai connu un ancien joueur Hocine Ait Makhlouf, qui vit dans ma ville a Metz, plus jeune j’ai assisté a une rencontre de l’équipe masculine a Bercy (2003) mais sans plus! Il faut dire qu’on ne voit pas et lit pas grand chose sur le handball algérien, concernant le championnat je sais juste que le Mouloudia d’Alger (devenu GSP) domine aussi bien les hommes que les femmes.

Un petit mot sur Mourad Ait Ouarab et le staff?

Que dire du staff…?! (rire)

Pour l’entraineur, il est un peu protecteur on va pas lui en vouloir il y’ a beaucoup de jeunes dans l’équipe, si il n’était pas a la hauteur on ne serait pas arrivé a ce stade de la compétition , après bien sur c’est facile de mettre la faute sur l’entraineur mais il ne joue pas!

Le kine et responsable de matériel et l’entraineur gardien surtout je me suis tellement fendu de rire avec eux!! si ils étaient pas là je vivrais pas la sélection de la même manière!

Un dernier mot pour les supporters?

Les Algériens savent faire du bruit !!!!! ils savent nous motiver , j’espère qu’on ne les a pas déçu car on joue pour nous mais surtout pour les Algériens c’est notre fierté de porter les couleurs nationale
Et je tiens a leur dire qu’on a besoin de leur soutien, positif ou négatif, il ne faut pas se leurrer on peut les décevoir par des contres performances mais c’est avant tout les supporters qui nous rendent fort et nous poussent !
Vive l’Algérie! être algérien ça ne s’achète pas pour tout le reste il y a mastercard!

Ca sera le mot de la fin, merci pour cette entretien Leila.

Merci à vous et bonjour à touts les supporters.

__________________________

Merci à Leila Hadi qui a eu la gentillesse de nous faire parvenir la photo.

Check Also

Mondial U- 19 : Les Verts se préparent à Alger

En toute logique, l’attention est portée vers les U-21 qui seront engagés dés le 18 …