Home » Non classé » EN Dame, Mourad Ait Ouarab

photo scoot31

EN Dame, Mourad Ait Ouarab

photo scoot31

Juste après le déroulement du deuxième match de l’équipe nationale algérienne dames, son coach, Aït Ouarab Mourad, revient plus en détail sur tout ce qui a trait à l’évolution de ses protégées avec une projection future.

Le Soir d’Algérie : Peut-on connaître vos analyses après deux matches joués par votre équipe ?

Mourad Aït Ouarab : Pour moi, je peux dire que nos filles ont fourni une bonne prestation face aux Ivoiriennes. Mais elles ont raté leur sortie devant les Tunisiennes. Lors de cette rencontre, elles ont essayé de tenir les Tunisiennes et les empêcher de pratiquer leur jeu habituel. Mais comme vous le savez, elles représentent un ensemble coriace. A un certain moment de la partie, mes filles ont relâché et permis à leurs adversaires de prendre le large au score. Ayant constaté qu’il était impossible de revenir au score, nous avons fait reposer certaines joueuses. Dans l’ensemble, elles ont bien appliqué le jeu défensif. Cependant, je peux dire qu’elles manquent d’expérience, vu la jeunesse de l’effectif.

Quelles sont les insuffisances constatées dans cette formation ?

Je pense tout d’abord à leur taille qui est un handicap et j’insiste sur ce point-là. Pour le combler à l’avenir, je demande aux entraîneurs d’inclure ce critère dans leur prospection. Ne pas régler ce problème nous handicapera très longtemps.
Mais des observateurs ont relevé aussi la faiblesse des gardiennes de but et des attaquantes trop fébriles.
Je suis de leur avis en relevant qu’il y a un manque flagrant de gardiennes de but d’un bon niveau. C’est malheureux de constater qu’au niveau national, il n’y a plus de formation de gardiennes de but de valeur comme auparavant. Concernant les attaques précipitées, je peux dire que c’est le fait de leur manque d’expérience. Les joueuses veulent revenir rapidement au score et c’est ce qui explique ces déchets offensifs.

N’y a-t-il pas absence d’une vraie patronne sur le terrain ?

Pour nous, il y a une bonne demi-centre mais ce sont les autres joueuses qui n’arrivent pas à la suivre, à cause de leur inexpérience. D’autre part, les deux joueuses professionnelles ne s’entendent pas avec le reste car elles ne se sont pas préparées assez longtemps avec elles. Cela nous cause une absence d’homogénéité.

Comment voyez-vous la suite de la compétition ?

Pour le match face au Cameroun (ndlr, entretien réalisé vendredi dernier), les filles se donneront à fond pour gagner cette rencontre et éviter en quarts de finale d’affronter l’Angola. Même si les Camerounaises forment un ensemble très solide, nous ferons le maximum pour nous imposer.

Propos recueillis par O. K.

source : le soir d’Algérie

Check Also

Mondial U- 19 : Les Verts se préparent à Alger

En toute logique, l’attention est portée vers les U-21 qui seront engagés dés le 18 …