Home » Non classé » Retour sur le début de la CAN avec le soir d’Algérie

photos : Youx, dzfoot.com

Retour sur le début de la CAN avec le soir d’Algérie

photos : Youx, dzfoot.com

Bien des appréhensions hantaient le mental des membres de la délégation algérienne qui a pris le vol sur le Caire, mercredi denier.

De notre envoyé spécial en Égypte, Ouahid Karimi

A la grande surprise de tous ses membres, les autorités égyptiennes ont fait dans la démesure pour l’accueillir. Le cœur battant la chamade au moment de l’ouverture de la porte de sortie, les Algériens n’ont pas cru leurs yeux en voyant toute une haie humaine au bas de l’échelle.
Là, beaucoup de responsables égyptiens tels que Saqr, Fehmi, respectivement président du Conseil national égyptien des sports et celui de la Fédération égyptienne de handball, accompagnés de l’ambassadeur d’Algérie au Caire, Hadjar et ses proches collaborateurs, étaient à l’accueil. Figurez-vous que l’aéroport pullulait de policiers en civil et en tenue. Une fois les formalités d’usage effectuées, avec une célérité inhabituelle, les Algériens se retrouvent dehors entre deux rangées de journalistes et cameramen, en majorité égyptiens.

Alors, place aux couronnes fleuries, aux bouquets de fleurs, aux chocolats distribués par des hôtesses tout sourire. Le temps de prendre place dans les bus et c’est le départ vers le Centre international des Scouts, situé dans la nouvelle ville du Caire Nasr-City. Comme un réflexe de la tragédie subie par les footballeurs Algériens au Caire, en novembre dernier, chacun de nous a tiré les stores pour se cacher de l’extérieur.
Mais à notre grand étonnement, une autre surprise nous attendait, le trajet nous menant de ce lieu vers notre résidence est interdit totalement à la circulation et aux piétons. Tout au long de l’itinéraire, des policiers en tenue et en civil, étaient positionnés, espacés d’une centaine de mètres et surveillaient les côtés opposés de la route. En plus, les deux bus des Verts étaient escortés par une douzaine de véhicules des forces de sécurité, bondés de policiers. Pour bien des Egyptiens, le dispositif mis en place ne se voit que lorsque le président égyptien effectue ses sorties au Caire.
O. K.

Les Messieurs qualifiés au 2e tour

Ayant l’honneur d’ouvrir ce 19e Championnat d’Afrique seniors des nations qui se déroule présentement en Égypte du 11 au 21 de ce mois, les deux équipes nationales algériennes l’ont entamé, jeudi dernier, avec des fortunes diverses. En effet, l’équipe nationale algérienne messieurs s’est déjà qualifiée au deuxième tour avant son troisième match de ce tour préliminaire.
Les camarades de Hichem Boudrali ont remporté, hier après-midi à la salle Middle Hall du Caire, une deuxième et facile victoire, face aux Congolais 31-13. Avant hier, ils avaient battu largement les Ivoiriens 29-11 dans la même salle. Face à des adversaires inexpérimentés, les Messieurs ont écrasé les Ivoiriens, lors de leur rencontre de jeudi, lesquels paraissaient vraiment trop limités techniquement mais pas physiquement. Voulant assurer un écart sécurisant, les Verts débutent en trombe, asphyxiant totalement leurs adversaires. D’ailleurs, les Ivoiriens n’ont inscrit leur premier but qu’à la 10e minute de jeu. C’est dire toute la différence entre ces deux teams.
La suite, durant les 50 minutes restantes de la partie, n’est qu’un jeu animé par l’attaque algérienne face à la défense ivoirienne. Le coach algérien en profite de cette supériorité pour faire tourner tout son effectif et arriver au coup de sifflet final avec un large écart 29-11 Quant à l’EN dames, elle disputait, hier soir, au moment où nous mettons sous presse, sa deuxième rencontre devant les Tunisiennes. Mais contrairement à leurs camarades garçons, les coéquipières de Dob Nassima` n’ont pu les imiter, jeudi passé. Arrêt.

Les dames, sous la férule du coach Aït Ouarab Mourad n’ont à s’en prendre qu’à elles-mêmes pour avoir raté une rencontre à leur portée si elles avaient cru en leurs chances. Peut-être impressionnées par la carte de visite de leurs adversaires du jour, les camarades de Dob ont mis toute une mi-temps pour entrer dans le match. Avec beaucoup de déchets dans leur jeu, surtout offensif, les Algériennes ont raté une douzaine d’actions nettes de scorer.
Quand on rate, il faut s’attendre à ce que l’adversaire s’encourage. C’est ce qui s’est passé pendant les trente premières minutes de la partie que les Orange et Blanc ont terminée à leur avantage 16-11. Alors que les présents dans la salle s’attendaient à la poursuite du même scénario, c’est à un renversement de la physionomie du match qui se produit. Sermonnées par leur coach, les Algériennes là aussi, prennent les débats à leur compte grâce à Hemici et Dob. Elles bousculeront les Ivoiriennes en terminant la deuxième période de jeu avec deux longueurs d’avance… Mais c’était insuffisant puisque leurs vis-à-vis avaient cinq buts d’avance et elles parviennent à en conserver trois (22-19). Espérons que leur évolution d’hier soir soit plus positive et qu’elles soient plus efficaces dans leur jeu.
O. K.

Pas de public égyptien lors des rencontres des équipes algériennes

Pour éviter tout risque de dérapage, les autorités égyptiennes ont interdit au public égyptien d’assister aux rencontres des formations algériennes. Mais pour donner un peu plus d’ambiance aux débats, les gradins sont occupés en majorité par des élèves des centres de formation de la police égyptienne qui n’hésitent pas à supporter les équipes algériennes, en brandissant des banderoles appelant à l’amitié algéroégyptienne et souhaitant plein succès à nos équipes.
O. K.

Le déplacement des Algériens sous télésurveillance

Retenant la leçon de l’arrivée de l’équipe nationale algérienne de football, les autorités égyptiennes ont filmé dans ses moindres détails, le déplacement de la délégation algérienne de l’aéroport à sa résidence.

La télévision algérienne interdite

Alors que le caméraman de l’ENTV s’apprêtait à filmer le match entre les dames de l’Algérie et celles de la Côted’Ivoire, un membre du comité d’organisation de cette compétition s’est opposé à ce que le match soit filmé. Il a fallu toute la diplomatie des journalistes algériens et le représentant de l’ambassade d’Algérie au Caire pour que l’on permette de prendre des séquences filmées de l’extérieur de la salle, à travers les vitres. Voulant connaître les tenants et les aboutissants de cette affaire, les deux journalistes algériens tout comme le représentant du comité d’organisation nous ont donné leurs versions. Pour l’Egyptien, la télévision algérienne n’a pas transmis un écrit aux organisateurs pour de possibles négociations en vue de la signature d’une convention et avoir des droits de retransmission télévisée. Du côté algérien, tout en reconnaissant ce manque d’écrit, nous avons appris que les contacts avec les organisateurs n’ont pu se poursuivre vu qu’ils ont signifié une fin de non-recevoir de la demande algérienne car la télévision privée tunisienne Nessma avait tous les droits spécifiques… Cependant, les derniers contacts algéro-égyptiens, entrepris depuis jeudi dernier, ont engendré l’envoi par l’ENTV d’un fax au président de la Fédération égyptienne de handball pour acquérir les droits de retransmission des matches de l’équipe nationale messieurs.

Source : Le soir d’Algérie

Check Also

Mondial U- 19 : Les Verts se préparent à Alger

En toute logique, l’attention est portée vers les U-21 qui seront engagés dés le 18 …